Silence brisé, parole libérée, envol de liberté Silence brisé, parole libérée, envol de liberté Silence brisé, parole libérée, envol de liberté Silence brisé, parole libérée, envol de liberté

La famille est un lieu social de l’institution du sujet et du citoyen. Mais c’est aussi le lieu de la désintégration, de la confusion incestueuse, des violences corporelles et du meurtre. VIFFIL, consciente de l’importance structurale de cette unité sociale veut éviter sa dégradation. Malgré la tourmente destructrice, VIFFIL accueille dans la réalité matérielle, sociale et psychique celles et ceux qui s’y confient. Il ne s’agit pas d’un foyer d’assistance, mais d’un lieu d’élaboration et de renaissance.

VIFFIL, consciente que le symbolique et la loi bafoués ont été au commencement du désastre, accompagne les victimes dans leur recours au droit et à la justice. Il n’y a pas d’aide sans connaissance. Aussi les équipes de VIFFIL sont attachées à étudier la violence, à collecter les savoirs à ce sujet. VIFFIL se veut moteur dans. la recherche et élabore des projets à partir de son expérience humaine. Cette connaissance n’est pas réservée à son seul usage et, dans un but de prévention, VIFFIL est un point de diffusion du savoir à la disposition de quiconque peut le faire fructifier.

Liliane Daligand – Présidente de l’association

La famille est un lieu social de l’institution du sujet et du citoyen. Mais c’est aussi le lieu de la désintégration, de la confusion incestueuse, des violences corporelles et du meurtre. VIFFIL, consciente de l’importance structurale de cette unité sociale veut éviter sa dégradation. Malgré la tourmente destructrice, VIFFIL accueille dans la réalité matérielle, sociale et psychique celles et ceux qui s’y confient. Il ne s’agit pas d’un foyer d’assistance, mais d’un lieu d’élaboration et de renaissance. VIFFIL, consciente que le symbolique et la loi bafoués ont été au commencement du désastre, accompagne les victimes dans leur recours au droit et à la justice. Il n’y a pas d’aide sans connaissance. Aussi les équipes de VIFFIL sont attachées à étudier la violence, à collecter les savoirs à ce sujet. VIFFIL se veut moteur dans. la recherche et élabore des projets à partir de son expérience humaine. Cette connaissance n’est pas réservée à son seul usage et, dans un but de prévention, VIFFIL est un point de diffusion du savoir à la disposition de quiconque peut le faire fructifier.

Liliane Daligand – Présidente de l’association

L’histoire

VIFFIL est une association qui vient en aide aux femmes victimes de violences conjugales. Quelle est l’histoire de cette association ? Comment VIFFIL est-elle devenue ce qu’elle est aujourd’hui ?

Charles Hernu, un homme qui souhaitait aider les femmes victimes de violences conjugales

L’association VIFF est née en 1979. Un homme en est à l’origine, il s’agit du maire de Villeurbanne. Charles Hernu était, en effet, sensible à la détresse des femmes victimes de violences conjugales. En homme d’action, il a décidé qu’un accueil et un hébergement des victimes de violences conjugales étaient nécessaires. De ce fait, Charles Hernu a été précurseur car l’association VIFF SOS FEMMES a été l’une des premières en France à héberger des femmes avec enfants, des mères victimes de violences, dans un CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale).

L’organisation du CHRS mise en place par Charles Hernu était en hébergement diffus, dans des appartements individuels, et non pas en foyer collectif. Cette organisation a pour avantage de favoriser l’autonomisation des femmes, mais aussi de les aider à s’extraire du joug de la prison des violences au sein du couple.

Depuis 1979, l’association luttant contre les violences conjugales s’engage pour les femmes victimes et leurs enfants. VIFFIL, pour ces femmes :

  • est à leur écoute ;
  • les accueille ;
  • les aide à se séparer de la violence ;
  • les héberge ;
  • les accompagne sur le chemin de la sécurité et de la liberté.

L’histoire

VIFFIL est une association qui vient en aide aux femmes victimes de violences conjugales. Quelle est l’histoire de cette association ? Comment VIFFIL est-elle devenue ce qu’elle est aujourd’hui ?

Charles Hernu, un homme qui souhaitait aider les femmes victimes de violences conjugales

L’association VIFF est née en 1979. Un homme en est à l’origine, il s’agit du maire de Villeurbanne. Charles Hernu était, en effet, sensible à la détresse des femmes victimes de violences conjugales. En homme d’action, il a décidé qu’un accueil et un hébergement des victimes de violences conjugales étaient nécessaires. De ce fait, Charles Hernu a été précurseur car l’association VIFF SOS FEMMES a été l’une des premières en France à héberger des femmes avec enfants, des mères victimes de violences, dans un CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale).

L’organisation du CHRS mise en place par Charles Hernu était en hébergement diffus, dans des appartements individuels, et non pas en foyer collectif. Cette organisation a pour avantage de favoriser l’autonomisation des femmes, mais aussi de les aider à s’extraire du joug de la prison des violences au sein du couple.

Depuis 1979, l’association luttant contre les violences conjugales s’engage pour les femmes victimes et leurs enfants. VIFFIL, pour ces femmes :

  • est à leur écoute ;
  • les accueille ;
  • les aide à se séparer de la violence ;
  • les héberge ;
  • les accompagne sur le chemin de la sécurité et de la liberté.

Charles Hernu, un homme qui souhaitait aider les femmes victimes de violences conjugales

L’association VIFF est née en 1979. Un homme en est à l’origine, il s’agit du maire de Villeurbanne. Charles Hernu était, en effet, sensible à la détresse des femmes victimes de violences conjugales. En homme d’action, il a décidé qu’un accueil et un hébergement des victimes de violences conjugales étaient nécessaires. De ce fait, Charles Hernu a été précurseur car l’association VIFF SOS FEMMES a été l’une des premières en France à héberger des femmes avec enfants, des mères victimes de violences, dans un CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale).

L’organisation du CHRS mise en place par Charles Hernu était en hébergement diffus, dans des appartements individuels, et non pas en foyer collectif. Cette organisation a pour avantage de favoriser l’autonomisation des femmes, mais aussi de les aider à s’extraire du joug de la prison des violences au sein du couple.

Depuis 1979, l’association luttant contre les violences conjugales s’engage pour les femmes victimes et leurs enfants. VIFFIL, pour ces femmes :

  • est à leur écoute ;
  • les accueille ;
  • les aide à se séparer de la violence ;
  • les héberge ;
  • les accompagne sur le chemin de la sécurité et de la liberté.

De VIFF à VIFFIL, l’évolution de l’association

En 2016, VIFF (Villeurbanne Informations Femmes Familles) est devenue VIFFIL, mais pourquoi ? L’association fusionne avec une autre structure, l’association FIL (Femmes Informations Liaisons). FIL avait les mêmes valeurs et objectifs que VIF, d’où la fusion. Deux associations qui viennent en aide aux femmes victimes de violences conjugales ne font désormais plus qu’une : VIFFIL, pour Violences Intrafamiliales Femmes Informations Liberté. Aujourd’hui, une seule équipe est présente pour accompagner les femmes et les enfants.

De VIFF à VIFFIL, l’évolution de l’association

En 2016, VIFF (Villeurbanne Informations Femmes Familles) est devenue VIFFIL, mais pourquoi ? L’association fusionne avec une autre structure, l’association FIL (Femmes Informations Liaisons). FIL avait les mêmes valeurs et objectifs que VIF, d’où la fusion. Deux associations qui viennent en aide aux femmes victimes de violences conjugales ne font désormais plus qu’une : VIFFIL, pour Violences Intrafamiliales Femmes Informations Liberté. Aujourd’hui, une seule équipe est présente pour accompagner les femmes et les enfants.

L’équipe de l’association VIFFIL, venant en aide aux femmes victimes de violences conjugales, se compose :

  • de personnel formé à la victimologie ;
  • d’assistants sociaux ;
  • de conseillers en économie sociale et familiale ;
  • d’un chef d’atelier ;
  • d’éducateurs spécialisés pour les jeunes enfants ;
  • de juristes, de psychologues cliniciens ;
  • de secrétaires d’accueil et de secrétaires comptables
  • de techniciens d’intervention sociale et familiale.

L’association “Lyon aide aux victimes” (LAVI) rejoint le service d’aide aux victimes de VIFFIL en 2020.

L’équipe de l’association VIFFIL, venant en aide aux femmes victimes de violences conjugales, se compose :

  • de personnel formé à la victimologie ;
  • d’assistants sociaux ;
  • de conseillers en économie sociale et familiale ;
  • d’un chef d’atelier ;
  • d’éducateurs spécialisés pour les jeunes enfants ;
  • de juristes, de psychologues cliniciens ;
  • de secrétaires d’accueil et de secrétaires comptables
  • de techniciens d’intervention sociale et familiale.

L’association “Lyon aide aux victimes” (LAVI) rejoint le service d’aide aux victimes de VIFFIL en 2020.

Je quitte vite